Programme international pour l'abolition du travail des enfants (IPEC)

Faits et chiffres

  • Le nombre global d'enfants en situation de travail des enfants a diminué d'un tiers depuis l'année 2000, passant de 246 millions à 168 millions. Plus de la moitié d'entre eux, c'est-à-dire, 85 millions effectuent des travaux dangereux (ils étaient 171 millions en 2000).
  • La région d'Asie-Pacifique continue à enregistrer les plus grands nombre d'enfants (presque 78 millions ou 9,3% de toute la population d'enfants), mais l'Afrique sub-saharienne continue à être la région avec la plus forte incidence de travail des enfants (59 millions, plus de 21%).
  • Il y a 13 millions (8,8%) d'enfants astreints au travail des enfants en Amérique latine et les Caraïbes, tandis qu'ils sont 9,2 millions (8,4%) dans la région du Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.
  • L'agriculture continue à être de loin le secteur avec le plus grand nombre d'enfants astreints au travail (98 millions, ou 59%), mais le nombre d'enfants dans les services (54 millions) et l'industrie (12 millions) n'est nullement négligeable – principalement dans l'économie informelle.
  • Le travail des enfants chez les filles a diminué de 40% depuis 2000, alors que chez les garçons la diminution est de 25%.

Vient de paraître

  1. Le travail des enfants et l’Education pour tous - Outil de ressources pour les syndicats et appel à l’action contre le travail des enfants et en faveur de l’éducation pour tous

    8 septembre 2014

    Les liens entre le travail des enfants et l’éducation sont évidents – les enfants n’ayant pas accès à l’école n’ont guère d’autre choix que d’entrer sur le marché du travail où ils sont souvent contraints de travailler dans des conditions dangereuses et abusives. Dès lors, élargir l’accès à un enseignement gratuit et obligatoire est déterminant pour réduire le travail des enfants, tout comme l’est une éducation de qualité. L’accès à l’éducation est un élément nécessaire mais insuffisant, étant donné que le défi consiste à maintenir les enfants à l’école et à leur dispenser les compétences appropriées.

  2. Le double défi du travail des enfants et de la marginalisation scolaire dans la région de la CEDEAO - Vue d'ensemble

    1 juillet 2014

    Dans le cadre des efforts mis en œuvre pour faire face à la situation d’urgence actuelle, les gouvernements et les institutions régionales ont élaboré la Politique de l’Enfant de la CEDEAO et son Plan d’action stratégique, le Plan d’action régional Afrique de l’Ouest visant à éliminer le travail des enfants, en particulier les pires formes, ainsi que la Déclaration d’Accra du Symposium CEDEAO/BIT sur le Plan d’action régional Afrique de l’Ouest. Ces différents documents traduisent l’intention des pays d’éliminer le travail des enfants et de mettre en place un cadre essentiel dans lequel inscrire les efforts qui permettront d’atteindre cet objectif. L’OIT a produit le présent Rapport afin de faciliter la transposition de ces plans en actions concrètes. Son but premier est de constituer la base factuelle nécessaire à la conception et au ciblage des interventions spécifiques dirigées contre le travail des enfants. Il réunit ainsi les informations disponibles les plus récentes tirées de diverses enquêtes nationales sur les ménages, afin de brosser un tableau détaillé de la question du travail des enfants et du défi connexe de la marginalisation scolaire dans la région de la CEDEAO.

  3. Formation en compétences et moyens de subsistance – Guide destiné aux partenaires des projets sur le travail des enfants

    12 juin 2014

    Ce Guide est destiné aux individus et organismes fournissant des formations en compétences et moyens de subsistance aux enfants dans le cadre des projets sur le travail des enfants.

Faits marquants

  1. Conférence

    III Conférence mondiale sur le travail des enfants - Brasilia, 8-10 octobre 2013

    L’OIT participe à la IIIe Conférence mondiale qui va rassembler des représentants des gouvernements, des partenaires sociaux et de la société civile en vue de partager leurs expériences et leurs stratégies en matière de lutte contre le travail des enfants dans le monde.

    La Conférence – organisée par le gouvernement brésilien – permettra d'examiner les progrès accomplis depuis la précédente Conférence mondiale (à La Haye en 2010) et de discuter des moyens d’accélérer les efforts de lutte contre le travail des enfants à l’échelle mondiale – et en particulier contre ses pires formes.