Actualités
L'OIT est une institution spécialisée des Nations-Unies
Promouvoir l'emploi, protéger les personnes

Actualités

2014

  1. Le premier anniversaire de l'entrée en vigueur de la MLC 2006 coïncide avec une accélération fulgurante des ratifications et de la dynamique menant à une mise en œuvre effective de la Convention du travail maritime

    20 août 2014

    12 mois plus tard, le 20 août 2013, la MLC, 2006 entrait en vigueur, et elle avait recueilli à cette date la ratification de non moins de 45 pays, représentant ensemble plus de 70 pour cent du tonnage mondial. Aujourd'hui, un an après cet événement, 64 pays assumant la responsabilité des conditions de travail et de vie des gens de mer de 80 pour cent de la flotte mondiale ont ratifié cette convention.

  2. Le Kenya ratifie la Convention du travail maritime, 2006

    12 août 2014

    Le Kenya est le 64ème Etat membre de l’OIT et le dixième Etats de la région d’Afrique – après le Liberia, le Gabon, le Bénin, le Togo, le Maroc, le Nigeria, le Ghana, l’Afrique du Sud et le Congo- à avoir ratifié la MLC, 2006.

  3. L’Irlande ratifie la Convention du travail maritime, 2006

    28 juillet 2014

    L’Irlande est le 63ème Etat membre de l’OIT et le 21ème Etat membre de l’Union européenne à avoir ratifié cette convention

  4. Belize ratifie la convention du travail maritime, 2006

    21 juillet 2014

    Le Belize est le 62ème Etat membre de l’OIT et le huitième Etat partie au Protocole d’entente concernant le contrôle par l’Etat du port de la région des Caraïbes à avoir ratifié cette convention

  5. Rapport 2014 de la Commision de l'application des normes de la Conférence

    12 juin 2014

    Conférence internationale du Travail, 103ème session, Genève, 2014

  6. L’Organisation internationale du Travail soutient massivement la nouvelle loi internationale qui protège les marins abandonnés et fourni une garantie financière en cas de décès ou d’invalidité de longue durée des gens de mer

    11 juin 2014

    L'approbation de ces amendements a été une étape essentielle dans l'établissement d’un droit international contraignant sur ces questions qui sont très importantes pour l'industrie du transport maritime